Schlusssteinwappen № 196

… l’architecte d’État Charles ARENDT (*1825, +1910) a certes mésestimé l’âge réel des différentes parties de l’édifice de la Vieille Église Saint-Laurent de Diekirch, mais il ne s’est guère trompé sur l’attribution des armoiries garnissant les clefs d’ogives, dont Jules VANNERUS (*1874, +1970), archiviste-historien belge chevronné, originaire de Diekirch, ne nous a malheureusement laissé qu’un descriptif approximatif, rapporté d’ailleurs par Jos HERR (*1910, +1989) dans son ouvrage « Diekirch » de 1985. Aux blasons de Johan van DIECHRY, alias Johann MERTINS ou MERTINSSON, alias Johann SCHELLART (*<1430, +>1483) en position 5, des familles de BOURSCHEID en position 3, de GONDERSDORF et de SCHALL von BELL en position 4, s’ajoutent les armoiries des comtes de Luxembourg en position 1, déshabitée depuis l’offensive de von RUNDSTEDT, et trois blasons de corporations rassemblés en position 7, qui pourraient – d’après les pièces chargées – correspondre aux guildes des cordonniers, des jardiniers, des maraîchers ou des vignerons. Marie Madeleine de FAILLY de SANCY (*1645, +1678), arrière petite-fille de Wilhelm Bernhard von GONDERSDORF (*±1590, +>1645) et Ottilia SCHALL von BELL, porteurs du double écu de la position 4, épousa en 1691 le Baron Gérard du PREL (*1655 à Chapois en Franche-Comté, +1733 à Erpeldange). Aussi, les armoiries appliquées sur les clefs d’ogives de la Vieille Église illustrent-elles, à dessein, les familles nobles impliquées dans l’administration et la juridiction féodale ou médiévale de l’agglomération diekirchoise. (bp, 2024-02-11)

 

 

Les douze colonnes (A -L), réelles ou virtuelles, ainsi que les sept clefs d’ogives (1-7) de la Vieille Église Saint-Laurent de Diekirch avec leurs reproductions graphiques sont portées sur le plan de situation original de Charles ARENDT datant de 1905. Les blasons garnissant les clefs d’ogives 5 (Johan van DIECHRY), 3 (BOURSCHEID) et 4 (GONDERSDORF et SCHALL von BELL) peuvent être identifiés et attribués sans équivoque. [Plan de situation: Charles ARENDT_1905, modifié par bp_2023; photographies des blasons décorant les clefs d’ogives 3, 4, 5 et 7: bp_2024-02-03; dessin des blasons: bp_2024 d’après l’Armorial de J. C. LOUTSCH; arrangement et légende: bp_2024]

 

 

Toutes les clefs d’ogives de la Vieille Église Saint-Laurent de Diekirch: A gauche, en position 7, le blason de trois corporations ou guildes; en haut, les trois blasons du vaisseau sud; en bas, les trois blasons du vaisseau nord. En position 2, pierre étiquetée « Lamm Gottes » par Charles ARENDT, Jules VANNERUS y voit le lion diekirchois (?);  en position 6, une figure non identifiable et en position 1, clef d’ogive « déshabitée », site original du blason des comtes de Luxembourg. [Photographies, arrangement, légende: bp_2024-02-03 ]

 

 

Vue d’ensemble de toutes les colonnes de la Vieille Église Saint-Laurent de Diekirch: les quatre colonnes supérieures sont, de gauche à droite, celles du mur orienté au sud, d’est en ouest (C, F, I, L) et les quatre colonnes inférieures sont, de gauche à droite, celles du mur orienté au nord, d’est en ouest (A, D, G, J), les colonnes B et J étant des colonnes virtuelles. Attribuer le blason orphelin – de gueules à deux fasces d’argent – du sommet de la colonne F aux familles de FROMENTIÈRES (FR), MESSERSCHMIDT von ARNIM (DE), WOLLMERSHAUSEN (DE) ou FOXLEY (EN), habituellement porteuses de ces armoiries, semble dépourvu de tout fondement puisqu’aucune de ces familles n’a le moindre rapport avec la Ville de Diekirch. Mais, à y regarder de près, on croit distinguer sur la couche blanche des deux fasces érodées de minuscules particules résiduelles de pigment noir, … ce qui nous autorise définitivement à attribuer ce blason – de gueules à deux fasces d’argent, chargées, la première de trois tourteaux de sable, la deuxième de deux tourteaux du même – également à la famille de GONDERSDORF, seigneurs d’Erpeldange. [Photographies: bp_2024-02-03]

Références

J. HERR: Die Alte Laurentiuskirche. In: Diekirch, 1985, p. 40-63

J. HERR: Die Alte Laurentiuskirche. In: Diekirch, 1985, p. 62, Descriptif de Jules VANNERUS texte annoté bp_2023 (1 image, jpeg, 422 KB) (lien actualisé le 2024-02-10)

C. ARENDT: Dessin de l’Église Saint-Laurent de Diekirch et armoiries des clefs d’ogives (1 image, jpeg, 354 KB) (lien actualisé le 2024-02-11)

P. OLINGER: Schlusssteinwappen. In: Diekirch im Wandel der Zeiten, 1941 (Dessin des armoiries: bp_2023) (1 image composée, jpeg, 1 MB) (lien actualisé le 2024-02-10)

P. BONERT: Organisation de la voûte de Église Saint-Laurent de Diekirch (1 image, jpeg, 212 KB) (lien actualisé le 2024-02-10)

P. BONERT: La voûte de l’Église Saint-Laurent de Diekirch et les armoiries des clefs d’ogives in situ (1 image composée, jpeg, 5 MB) (lien actualisé le 2024-02-11)

P. BONERT: Vue rapprochée du double écu de GONDERSDORF et SCHALL von BELL de la position 4 (1 image, jpg, 3 MB) (lien actualisé le 2024-02-11)

P. BONERT: Fragments généalogiques concernant la famille de GONDERSDORF d’Erpeldange (6 pages, pdf , 1.016 KB) (lien actualisé le 2024-02-11)

Wikipedia: Appartenance du Blason de gueules avec deux fasces d’argent aux familles  FROMENTIÈRES (FR), MESSERSCHMIDT von ARNIM (DE), WOLLMERSHAUSEN (DE) ou FOXLEY (EN) (lien actualisé le 2024-02-11)

 

Articles SVQ liés

Sauvegarder en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donner votre commentaire sur cet article