Témoins oculaires № 188

… le hasard fait parfois bien les choses. En fouillant les caves de l’Hôtel de Ville de Diekirch, l’archiviste Michel PAULY découvre parmi des plans et autres documents non encore répertoriées, une farde regroupant pêle-mêle 2 miniatures à l’huile représentant la Bleesmühle et l’ancienne ferme WOLFF au Bamerdall, ainsi que 5 dessins au crayon de l’artiste-peintre parisien aux attaches diekirchoises, Julien Joseph VESQUE (*1848, +1895). Un dessin du Deiwelselter datant du 25 août 1890, exécuté au crayon et relevé à l’encre d’or, semble particulièrement intéressant. Outre son intérêt technique et artistique, le Deiwelselter de Julien Joseph VESQUE est exceptionnel, puisqu’il témoigne de l’aspect du monument avant « reconstruction ».  Le dessin de Martinus Antonius KUYTENBROUWER (*1821, +1897) datant du milieu du 19e siècle, l’esquisse sommaire de l’ingénieur Victor Michel DONDELINGER (*1854, +1939) de 1892 et le croquis tout en finesse exécuté en 1890 par Julien Joseph VESQUE sont en effet les seules représentations imagées d’après nature du Deiwelselter avant (re-) construction en 1892-1893. Faut dire que l’aspect des blocs rocheux dépeints par les témoins oculaires KUYTENBROUWER, DONDELINGER et VESQUE, ne laisse en rien présager de l’aspect définitif du monument mégalithique reconstruit. Ceci n’altère évidemment pas pour autant la vocation funéraire initiale de l’amas de pierres de la Haardt connu ultérieurement sous le nom de Deiwelselter. (bp, mip, cw, 2023-10-dd)

 

 

« Ansicht der Ruinen des « Deiwelselter » nach einer Zeichnung von Ing. Viktor Dondelinger », dessin publié par Peter OLINGER in  Diekirch im Wandel der Zeiten, 1941, p.13. Il s’agit d’une vue pointant au nord-ouest, les deux traits parallèles au milieu de l’image, orientés en bas et à droite, représentant probablement la Sûre. Victor Michel DONDELINGER (*1854, +1939) fut Konduktor à Diekirch de 1888 à 1894. [Dessin: Victor DONDELINGER_1982; Scan: bp_20023]

 

 

Le futur Deiwelselter vu par Martinus Antonius KUYTENBROUWER (*1821, +1897), artiste-peintre auprès de la cour de Napoléon III,  vers le milieu du 19e siècle. [Dessin: Martinus Antonius KUYTENBROUWER; publication Jos. HERR_1986; scan: bp_2023]

 

 

« 25 août 1890 sous la Hardt. Diekirch au fond. Le Deiwelselter, ruines d’un dolmen de 5 m de hauteur, qui s’est effondré vers 1819 et dont la forme, d’après les vieillards du pays, consultés vers 1840 par Lévêque de la Basse Moutûrie, était la suivante: [représentation de deux colonnes, dont la largeur équivaut approximativement à un tiers de la hauteur, coiffées d’une pierre de faîte triangulaire, dont la hauteur au sommet équivaut approximativement à la moitié de la hauteur des colonnes basales. Cf. Dessin de Jacques ZENNER (*1908, +1975) Mutmassliche Ansicht des « Deiwelselter » vor seinem Zusammensturz]. Ce monument a été réédifié, mais en murs maçonnés, en 1893. » (NB: « Dessin et texte de Julien Vesque » propbablement ajouté par un tiers. Orthographe originale respectée.) [Dessin et légende: Joseph Julien VESQUE_1890; dépositaire: Ville de Diekirch; photographie: bp_2023-07-27]

 

 

Portraits de Martinus Antonius KUYTENBROUWER jr., gravure de J. C. D’ARNAUD GERKENS et de Joseph Julien VESQUE. [Portrait KUYTENBROUWER: dépositaire Rijksmuseum Amstrerdam, cadre: bp_2023; Portrait VESQUE: photographie: NN, dépositaire: Musée National d’Histoire Naturelle ou MNHN à Paris, Bibl. Nat. du Museum d’Hist. Natur. (France); cadre: bp_2023 ]

Références

 

Articles SVQ liés

Sauvegarder en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donner votre commentaire sur cet article