Blasons communal et cantonal № 195

… le 18 juin 1986, le conseil communal de la Ville de Diekirch, réuni en séance ordinaire, se donna un blason sous forme d’un écu « burelè d’or et d’azur, au lion rampant couronné d’argent, soutenu d’une tour de trois crénaux de gueules, maçonnée de sable et mouvant de la pointe ». Pour se distinguer davantage du blason cantonal qui affiche « un lion rampant d’argent, armé, lampassé et couronné de gueules », le blason communal porte pour timbre « une couronne murale de trois tours de gueules, maçonnée de sable » faisant allusion au mur d’enceinte dont le roi de Bohême, Jean l’Aveugle (*1296, +1346), dota la Ville de Diekirch au 14e siècle et qui fut définitivement déposé en 1815. A noter qu’en 1902, le sculpteur Michel DEUTSCH (*1837, +1905) fut chargé « de la confection d’un blason de Diekirch et de sa mise en place sur la façade principale du Château WIRTGEN »: 84 ans avant la décision du conseil communal du 18 juin 1986, le bas-relief en gré rouge de DEUTSCH portait déjà un timbre en forme de muraille à trois tours. (bp, rl, 2024-01-27)

 

 

Les armoiries de la Ville de Diekirch, à gauche, se différencient des armoiries du canton de Diekirch, à droite, par le timbre (pièce placée au-dessus de l’écu) sous forme d’une muraille à trois tours de gueules (en rouge) et maçonnée de sable (en noir) et le lion qui est tout d’argent (en blanc) alors que le lion cantonal d’argent (en blanc) est armé (griffes), lampassé (langue pendante) et couronné de gueules (en rouge). D’aucuns représentent la tour de gueules maçonnée de sable du blason cantonal sans fenêtres. Pour en tenir compte, il faudrait étiqueter la tour du blason communal de « tour ajourée de gueules maçonnée de sable », le terme « ajouré » attestant la présence de fenêtres. Dans le même ordre d’idées, il faudrait préciser pour le timbre du blason communal qu’il s’agit d’une « muraille ajourée et ouverte », autrement dit, d’une muraille percée de fenêtres (ajourée) et de portes (ouverte). [Armoiries communales: Ville de Diekirch; armoiries cantonales: adaptation et légende: bp_2024]

 

 

Hôtel de Ville de 1889 à 1959, le Château WIRTGEN avec ses annexes, porte en plein milieu de sa façade principale le bas-relief du sculpteur diekirchois Michel DEUTSCH: le blason de la Ville de Diekirch, timbré d’une muraille à trois tours. [Photographie: NN_>1912; Bas-relief en 2020]

Références

J. B. RIETSTAP: Armorial général contenant la description des armoiries des familles nobles et patriciennes de l’Europe, précédé d’un Dictionnaire des Termes du Blason, 1861, via Bibliothèque nationale de France, Gallica (lien actualisé le 2024-01-27)

J. B. RIETSTAP: Armorial général contenant la description des armoiries des familles nobles et patriciennes de l’Europe, précédé d’un Dictionnaire des Termes du Blason, 1861, via Bibliothèque nationale de France, Gallica, version intégrale (1.180 pages, pdf, 132 MB ) (lien actualisé le 2024-01-27)

J. B. RIETSTAP: Dictionnaire des Termes du Blason. In: Armorial général contenant la description des armoiries des familles nobles et patriciennes de l’Europe, 1861, pages V-XVI via Bibliothèque nationale de France, Gallica (13 pages, pdf, 1 MB) (lien actualisé le 2024-01-27)

D. ERPELDING: Armorial cantonal et communal du Grand-Duché de Luxembourg (lien actualisé le 2024-01-27)

Ville de Diekirch: Compte-rendu de la séance du Conseil communal du 18 juin 1986, point 1. (1 image, jpg, 446 KB) (lien actualisé le 2024-01-27) 

P. BONERT: Lexique héraldique spécifique des blasons de Diekirch (2 pages, pdf, 692 KB) (lien actualisé le 2024-01-27)

P. BONERT: Compostion du Conseil communal de la Ville de Diekirch au 18 juin 1986 (1 page, pdf, 642 KB) (lien actualisé le 2024-01-27)

wikipedia > Lexique de l’héraldique (lien actualisé le 2024-01-28) 

Articles SVQ liés

Sauvegarder en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donner votre commentaire sur cet article