Villa CONTER № 034

… le dernier immeuble ancien subsistant du côté droit de la rue Alexis HECK, le numéro 28, acquit une triste et sombre renommée pendant les années 1940-1945. La Villa CONTER – en ce temps-là on l’appelait de ce nom – était en effet le pendant de la redoutable Villa PAULY de Luxembourg-Ville et de la Villa SELIGMANN [sic] à Esch-sur-Alzette. La GESTAPO (Geheime Staatspolizei) avait investi les locaux. Elle les transforma en quartier général et y installa un centre régional d’interrogatoire et d’incarcération. Venant des quatre coins de l’Oesling, des personnes arrêtées sous le seul chef d’accusation de comportement non conforme aux préceptes imposés par l’occupant nazi, furent dirigées vers la Villa CONTER où elles subissaient les pratiques d’interrogatoire atroces et inénarrables des bourreaux nazis. Le cas échéant elles y furent emprisonnées ou elles furent acheminées soit vers la Villa PAULY pour la suite de l’interrogatoire soit directement vers l’enfer de HINZERT. Le passage par la Villa CONTER fut au mieux un événement traumatique laissant des cicatrices douloureuses indélébiles, sinon au pire le point de départ d’un calvaire sans retour. (bp, 2010-03-07)

Addendum N°1: Le 20 novembre 2018, la Villa CONTER fut inscrite à l’inventaire supplémentaire des immeubles et objets bénéficiant d’une protection nationale sur base d’un dossier assemblé en 2011 par la Ville de Diekirch et appuyé par Madame Carine WELTER, directrice du Musée d’Histoire[s] Diekirch (MH[s]D), Monsieur Guy LENZ, président de l’association du Musée National d’Histoire Militaire (MNHM) de Diekirch, Monsieur Roland GAUL, curateur du même Musée National d’Histoire Militaire (MNHM), Messieurs Aloyse DAVID et Jim SCHULLER, président et secrétaire de la Ligue Ons Jongen de Diekirch et Madame Lydie REILES-SCHMITZ, présidente de la Ligue des Prisonniers Politiques et Déportés de Diekirch (LPPD).

Addendum N°2: En 2021 finalement, la Ville de Diekirch fit l’acquisition de la Villa CONTER dans le but d’y aménager les archives communales qui fonctionneront sous la direction de Monsieur Michel PAULY.

 

 

A la fin du 19e siècle, Alexis HECK (*1830, +1908) a fait construire à côté de son « Grand Hôtel des Ardennes » ses quartiers privés, dont il avait confié l’élaboration des plans à l’architecte Jean Pierre KNEPPER (*1851, +1930). La construction de la Villa HECK ne s’est pas faite sans accrocs, puisqu‘un ouvrier fut enseveli sous les décombres suite à un éboulement en 1895. Plus tard la Villa HECK prit le nom de Villa CONTER et la GESTAPO (Geheime Staats-Polizei, police politique de l’État nazi) l’occupait pendant la deuxième Guerre Mondiale. A partir de 1948, la famille MAMBOURG-ZEYEN y habitait et le Dr Albert MAMBOURG sr (*1917, +1952), scout-master et conseiller communal, y exerçait le médecine générale jusqu’à sa mort subite le 15 juillet 1952. [Photographie: bp_2007-09-19]

Références

Articles SVQ liés

Sauvegarder en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donner votre commentaire sur cet article